Les bols chantants

“L’origine des bols chantants n’est pas tibétaine mais indienne”

Le périmètre de provenance de ce que l’on appelle les « bols tibétains » couvre actuellement toute la partie indienne de l’Himalaya, y compris le Népal.
Dans l’État indien du Bengale, le véritable berceau des bols chantants, vivait il y a 2500 ans le Bouddha Shakyamuni, souvent représenté avec un bol. Beaucoup plus tard, au VII e  siècle après J.-C., la tradition bouddhiste s’est étendue dans l’Asie du Sud-Est, la Chine et le Tibet. 

Aujourd’hui, les bols chantants sont utilisés dans tous les pays du monde, à différentes fins. Jusqu’à récemment, la pratique du martelage avait pratiquement disparu.
Cette tradition a repris vie en raison de la demande croissante de bols. À l’origine, ils étaient toujours en bronze, comme les cloches. Comme pour la fonte de ces dernières, les forgerons gardaient secrète la composition exacte, mais l’alliage de base était à 70% de cuivre et à 30% d’étain. 

img_1611